C O N S E I L s   P O S T  - O P E R A T O I R E S

A la suite de toute intervention chirurgicale, l’observation d’un certain nombre de précautions favorise une cicatrisation rapide et diminue les risques de complications.
 
Voici les règles générales à respecter :
 
Après l’intervention
1) Suivre uniquement les prescriptions de l’ordonnance pendant toute la durée indiquée.
2) Avant le réveil de l’anesthésie et s’il apparaît une douleur post-opératoire, prendre les antalgiques prescrits à la dose recommandée.
3) Ne pas prendre d’aspirine (risque d’hémorragie).
4) Pour éviter l’œdème, placer des glaçons dans un sachet en plastique et l’appliquer sur la peau au niveau de la zone opérée pendant ¼ d’heure. Réappliquer toutes les heures, dans la journée qui suit l’intervention.
5) Il est normal qu’une coloration rougeâtre apparaisse dans la salive. Si un saignement survient de manière durable, appuyer fermement sur une compresse pliée en quatre sur la région concernée pendant 15 minutes. En cas de manifestation anormale, téléphoner au cabinet dentaire.
6) L’apparition d’un hématome autour de la zone d’intervention est possible.
7) Vous pouvez poursuivre vos activités courantes. Evitez cependant les exercices trop violents. Une légère fatigue pendant 1 à 3 jours est normale.
8) Evitez à tout prix le tabac pendant les 7 premiers jours.

Alimentation
1) Après l’intervention, prendre une alimentation ni trop chaude ni trop froide et plutôt molle ou semi- liquide.
2) Ne pas prendre de boissons alcoolisées, ni de plats épicés ou acides.
3) Ne pas mastiquer sur la région opérée.

Hygiène
Après chaque repas, continuer à brosser les dents comme d’habitude sauf au niveau de la région opérée, sur laquelle vous attendrez ou passerez une brosse post-opératoire très souple selon nos recommandations.
Rincer avec un bain de bouche 24 heures après l’intervention (après extraction il est recommandé d'attendre plutôt 3 jours avant de reprendre les bains de bouche).

Notre conseil : Si le moindre doute persiste, contacter le cabinet dentaire.



Le bon usage des bains de bouche
Vous souhaitez avoir une bouche ultra-propre. Très bien. Mais du coup, vous risquez d’user et d’abuser des bains de bouche. Cela n’est pas forcément une bonne idée...
Sachez bien les différencier.
Les bains de bouche « médicament » 
Nous vous prescrivons un bain de bouche antiseptique à la suite d’une opération ou d’un détartrage ? L’objectif est de prévenir une infection grâce à la chlorhexidine (présente dans Eludril®, Paroex® ou Prexidine®), à l’hexetidine (Hextril®), à la bétadine, aux ammoniums quaternaires (Alodont®) ou à l’eau oxygénée. Ces solutions doivent rester ponctuelles, en général pour quelques jours. Ne les dépassez pas. En effet, à long terme ce traitement pourrait provoquer une résistance bactérienne, un déséquilibre de la flore buccale (risque de mycoses), une coloration brunâtre des dents ou de la langue. Avec éventuellement une perturbation du goût.
Les bains de bouche à usage quotidien
Vous êtes soucieux d’avoir des gencives impeccables? Complétez le brossage avec un bain conçu pour être utilisé au long cours.
Les produits vendus dans le commerce (Listerine®, Colgate Total®,…) sont antiseptiques et anti-inflammatoires grâce aux huiles essentielles ou au triclosan qu’ils contiennent.
Vous possédez un émail fragile et sensible ?
Optez pour un bain de bouche fluoré (Type Elmex®).



                        L E S   1 0   R E G L E S   D ' O R   D ' U N E   B O N N E   H Y G I E N E   D E N T A I R E


L’élimination de la plaque dentaire permet d'éviter les caries et les problèmes parodontaux. Des règles simples permettent d’assurer une bonne hygiène bucco-dentaire.


1. Idéalement deux brossages par jour matin et soir sont recommandés. En pratique, deux brossages quotidiens minutieux permettent d’obtenir une hygiène satisfaisante, si la gencive est en bonne santé. En cas de maladie des gencives, les trois brossages quotidiens peuvent être conseillés. Ne rien manger ni boire (à part de l’eau) après le brossage du soir.


2. La brosse utilisée doit être à poils souples, avec une tête de petite dimension pour accéder à tous les recoins. Des poils trop durs peuvent user votre émail de façon importante sur le long terme et ne permettent pas d'éliminer correctement la plaque dentaire. Mieux vaut un brossage doux qu’un brossage agressif qui risquerait d’abîmer votre émail et vos gencives.


3. La brosse manuelle permet d’obtenir d’excellents résultats lorsqu’elle est bien utilisée. Certaines brosses électriques permettent d’obtenir les mêmes résultats avec un peu plus de facilité.


4. Brossez toujours vos dents en faisant un mouvement de la gencive vers la dent. Au début du mouvement, les poils de la brosse doivent être posés sur la gencive. Attention à bien brosser toutes les faces des dents.


5. Les brossettes interdentaires et le fil dentaire font partie intégrante du brossage. En effet, la brosse à dents ne nettoie pas entre les dents. Une grande partie des problèmes dentaires (caries, déchaussements...) démarre entre les dents puisque les bactéries y stagnent. Si la gencive est en bonne santé, le passage des brossettes doit être fait une fois par jour, idéalement le soir. En cas de maladie des gencives, il peut être nécessaire de le faire 2 à 3 fois par jour. Si les espaces interdentaires sont trop étroits, les brossettes doivent être remplacées par du fil dentaire.


6. Pensez également à brosser la langue. Il existe des instruments spéciaux appelés brosses à langue qui ressemblent à des grattoirs. En effet la face externe de la langue est recouverte de bactéries qui peuvent contribuer, notamment, à une mauvaise haleine.


7. Les hydropulseurs peuvent être utilisés en complément de la brosse. Ils peuvent être utiles pour enlever des débris alimentaires et faire un massage des gencives. Cependant leur action est insuffisante pour décoller les bactéries de la plaque dentaire, et ils ne remplacent en aucune façon la brosse à dent, ni les brossettes interdentaires.


8. Le dentifrice doit être fluoré pour vous protéger des caries. A chaque âge correspond un dosage en fluor. Dans certains cas, un dentifrice spécifique peut être conseillé.
Voir aussi : Choisir son dentifrice et Le fluor, quelles recommandations ?


9. Les bains de bouche antiseptiques ne doivent pas être utilisés quotidiennement en dehors des cures prescrites par le dentiste.


10. Certains aliments sucrés et acides (comme les sodas ou le citron) abîment fortement les dents. Les consommer avec modération.

                                                                                B R O S S A G E


Brosse à dents manuelle ou brosse à dents électrique ?

Que l’on utilise une brosse à dents manuelle ou électrique, l’objectif est le même : éliminer efficacement la plaque dentaire. La santé de vos dents en dépend.
Comme la plaque commence à se former entre 4 à 12 heures après le brossage, il est important de se brosser les dents pendant 2 à 3 minutes, 2 fois par jour.
Quel type de brosse choisir ?
Bien choisir sa brosse à dents est primordial pour l’hygiène buccale et si l’on utilise une mauvaise brosse à dents cela peut endommager les gencives. Plusieurs critères sont à prendre en compte avant l’achat d’une brosse à dents, notamment les types de poils de la brosse. En général, les brosses à dents souples sont faites pour les personnes n’ayant aucun problème buccal, les brosses à dents à poils très souples sont plus adaptées aux gencives fragiles.
La brosse à dents manuelle :
• Est facile à transporter en cas de voyage, au bureau, à la cantine…
• Présente de nombreux modèles et gammes de prix
• Permet un contact plus « sensible » avec les dents
Changer de brosse tous les 2 ou 3 mois
La brosse à dents électrique :
• Elimine de manière approfondie la plaque dentaire
• Limite l’apparition de caries ou de gingivite
• Offre des fonctions complémentaires : minuteur, détecteur de pression, choix entre différentes têtes et différents modes de brossage
• Choix possible entre le modèle oscillo-rotatif (petite tête de brosse qui effectue des mouvements dans un sens puis dans l’autre) et le modèle sonique (tête de brosse qui ressemble à une brosse à dents manuelle avec mouvement latéral et des vibrations)
Changer la tête de sa brosse à dents électrique tous les 3 mois
Un brossage trop énergique peut abîmer le tissu gingival, entraîner une sensibilité dentaire ou mener à un déchaussement des dents. Autres conséquences : sensibilité dentaire par une mise à nue de la dentine.

A quel âge et comment soit- on se brosser les dents ?
Dès que les dents apparaissent et pour toute la vie
Le brossage des dents du haut et du bas doit se faire séparément. Il faut nettoyer successivement les faces des dents côté joue, côté langue, et les faces du dessus (haut et bas). Le bon rythme : 2 fois par jour pendant 2 à 3 minutes
Commencer par brosser la face supérieure des dents (en haut et en bas) par un mouvement d'avant en arrière.
Pour le brossage des faces externes et internes des dents, la brosse doit être inclinée à 45° sur la jonction entre la gencive et la dent. Un mouvement de "rouleau" sera réalisé 2 à 3 fois par dent pour éjecter la plaque dentaire.
Pour plus de facilité au niveau de la face interne des dents de devant, la brosse sera placée verticalement et un mouvement réalisé en allant de la gencive vers la dent.
Pour parfaire l’hygiène buccale, brosser doucement la langue et les gencives afin de bien les nettoyer. Un fil dentaire doit également être passé tous les soirs entre les dents après le brossage, en prenant soin de ne pas abîmer la gencive.
A lire également : Brossettes et fil dentaire : des instruments à mettre entre toutes les dents…

La brosse à dents électrique : un nettoyage des dents optimal
La brosse à dents électrique permet d’obtenir un nettoyage bucco-dentaire approfondi. Son action lutte efficacement contre les bactéries à l'origine de la plaque dentaire et réduit les risques de gingivite à court et long terme.
Les brosses à dents électriques n’abîment pas l’émail et exercent une pression douce sur les gencives. Il existe deux types de brosses à dents électriques :
1) Les brosses à dents électriques à piles qui ont une conception semblable à celle des brosses manuelles, mais qui émettent suffisamment de vibrations pour offrir une action de nettoyage complémentaire. La brossette ne peut pas être changée.
• Ces brosses demandent de fournir la majeure partie de l’action de brossage en déplaçant la brosse par mouvements de va-et-vient le long des faces des dents et des gencives.
• Elles sont très pratiques en voyage ou lors de petits déplacements.
2) Les brosses à dents électriques rechargeables qui se branchent directement sur le secteur. La technique utilisée peut être sonique ou oscillo-rotative. La tête de la brosse à dents, ou brossette, doit être changée tous les 2/3 mois ou dès que ses poils vous paraissent abîmés, et l’on en conserve le manche. Une technique de brossage modifiée. Les brosses à dents électriques rechargeables fournissent l’action de nettoyage, tandis que son utilisateur guide simplement la brosse le long des surfaces dentaires. L’effort est donc minimal pour une action maximale.

                                                           

                                                                                L E   F L U O R


L’utilisation du fluor, par voie générale et en application locale, reste la méthode la plus efficace pour prévenir les caries et préserver la santé bucco-dentaire.
Le fluor, un élément majeur
Le fluor fait assurément partie de la santé dentaire en jouant un rôle essentiel dans la protection des dents. Cet oligo-élément se fixe au niveau de l’émail pendant la formation des germes dentaires et entre 0 et 12 ans.
Après l’éruption dentaire, le fluor administré par voie locale (dentifrice, gel ou bain de bouche) renforce l’émail en favorisant sa reminéralisation et diminue la quantité de plaque dentaire à la surface des dents.
Attention au surdosage
Comme tout produit actif, le concept de dose doit rester présent : un excès de fluor, toute origine confondue (ingestion de dentifrice chez l’enfant, eau du robinet, eau en bouteille) est nuisible. Un surdosage en fluor peut provoquer une fluorose qui se manifeste par l’apparition de taches disgracieuses sur les dents.
L’enfant et le bilan fluoré
Pour éviter tout surdosage, il est indispensable, avant toute prescription de fluor, d’établir avec votre chirurgien-dentiste ou votre pédiatre un bilan fluor de l’enfant. Ce bilan vise à évaluer la quantité quotidienne de fluor absorbée par l’enfant dans son eau de boisson et son alimentation.
Connaître la dose de fluor dans l’eau de consommation
• Pour l’eau du robinet, regardez si cela est noté sur votre facture d’eau ou renseignez-vous auprès de votre municipalité
• Pour l’eau embouteillée, la teneur en fluor n’est pas toujours indiquée sur les étiquettes.

Quotes